Agriculture et sécurité alimentaire

Notre autosuffisance alimentaire et la qualité de nos productions agricoles sont une richesse essentielle. Les politiques des années 60 souhaitaient cette situation mais étaient ignorantes des méfaits de l'invasion de l'agrochimie dans la production agricole. L'accroissement des rendements, des quantités produites sont au rendez-vous avec souvent des baisses des prix et de la qualité et une fragilisation permanente des producteurs. Aujourd'hui, tout cela est connu, souvent mail maîtrisé, mais des perspectives intéressantes se dessinent. Le mouvement bio se développe et est irréversible. La distribution en circuit court encore marginale se développe. Le consommateur français accepte de plus en plus de payer cette qualité et proximité. Le besoin mondial de qualité et de sécurité alimentaire est en train de devenir très important. 

La France est le premier pays agricole Européen et face à ce défi de la qualité alimentaire, doit renforcer sa position. 

Les anomalies du fonctionnement de l'organisation de l'agriculture

Des faits économiques évidents sont ignorés dans les discours et les appréciations des organismes et syndicats agricoles.

L'agriculture est depuis plusieurs décennies une industrie lourde; c'est à dire lourde en investissement par rapport au nombre d'emploi. Il y a de moins en moins d'exploitant et de plus en plus d'investissements. Le modernisme, la mise en oeuvre de nouvelles technologies sont des actes courants des agriculteurs, bien plus rapides que dans les PME industrielles. Mais face à cela, l'agriculteur ne maîtrise pas son prix de vente. Il est seul face à des monopoles ou des oligopoles, donc en position fortement défavorables. En plus son processus de production est lourd en inertie et demande plusieurs années de perfectionnement. Il rassemble toutes les conditions de la fragilité. Et pourtant, chaque agriculteur est une force de conviction, de valeur qu'il faut mettre en exemple, au-delà de tout ce que l'on rencontre dans la société. 

 Devant cette situation, il faut mettre des moyens très forts pour favoriser le développement de la qualité des productions agricoles et la sécurité économique des agriculteurs.